L’initiative mondiale sur le libre accès SCOAP3 se poursuivra pour trois ans

Genève, le 20 septembre 2016. Le CERN1 a annoncé qu'après trois ans de succès et de croissance, l’initiative mondiale sur le libre accès SCOAP3 se poursuivrait pendant encore trois ans au moins. Le Groupement pour la libre diffusion des résultats de physique des particules (SCOAP3) est un partenariat innovant regroupant plus de 3 000 bibliothèques, organismes de financement et instituts de recherche dans 44 pays. Grâce à cette initiative, plusieurs dizaines de milliers d'articles scientifiques ont été rendus accessibles à tous, librement, sans coûts et sans restriction pour des auteurs du monde entier.

« Rendre les résultats de la recherche disponibles gratuitement et en intégralité s'inscrit dans l'esprit de la Convention du CERN et dans la culture de notre discipline, indique Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN. L’initiative SCOAP3 donne à tout un chacun, où qu’il soit dans le monde, la possibilité d'accéder à des connaissances scientifiques de grande qualité dans des revues de physique des particules à comité de lecture. Le CERN continuera à participer pleinement à cette initiative primordiale. »

En collaboration avec des éditeurs scientifiques et des sociétés savantes renommés, SCOAP3 soutient depuis 2014 le passage au libre accès de grandes revues dans le domaine de la physique des hautes énergies. Pendant les trois premières années de l'initiative SCOAP3, 20 000 scientifiques venant de 100 pays ont eu la possibilité de publier gratuitement plus de 13 000 articles pouvant être consultés en libre accès.

Basée au CERN et gérée dans le cadre d’une gouvernance internationale, l'initiative SCOAP3 est financée principalement par une réaffectation des budgets utilisés auparavant par les bibliothèques pour s’abonner aux revues. Des organismes de financement de certains pays très actifs dans le domaine de la recherche apportent un soutien supplémentaire.

Au vu du succès des trois premières années de SCOAP3, du renforcement du partenariat, ainsi que d’une volonté politique croissante et d’un engagement fort dans le monde en faveur du libre accès, le CERN a signé un contrat avec dix éditeurs scientifiques et sociétés savantes2 en vue de prolonger l’initiative de trois ans, de janvier 2017 à décembre 2019.

« Le succès de l’initiative SCOAP3 a montré que ce modèle de coopération mondiale est durable ; l’ampleur de l’initiative et son mode participatif rappellent la manière dont nous construisons et exploitons les grandes collaborations de physique des particules, explique Eckhard Elsen, directeur de la recherche et de l'informatique au CERN. En tant que scientifique, je suis impressionné par le rôle novateur qu’ont joué les partenaires de SCOAP3 pour faire avancer le libre accès et je me réjouis à l’idée d’un partenariat encore plus large ces prochaines années. »

Footnote(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse. Chypre et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. Le Pakistan et la Turquie sont États membres associés. Les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, l’Inde, le Japon, le JINR, l’UNESCO et l’Union européenne ont le statut d'observateur.

2. Les éditeurs scientifiques et les sociétés savantes suivants participent à la deuxième période de trois ans de l’initiative SCOAP3, de 2017 à 2019 : l’Académie chinoise des sciences, Elsevier, Hindawi, IOP Publishing, l’Université Jagellone, Oxford University Press, la Société japonaise de physique, l’École supérieure internationale d’études avancées (SISSA), la Société italienne de physique et Springer Nature. Une liste complète des revues participant à l’initiative est disponible à l’adresse https://scoap3.org/phase2-journals/

You are here