Le CERN et l’APS annoncent un partenariat pour le libre accès

Genève, le 18 septembre 2014. La Société américaine de physique (APS) et l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN1) annoncent conjointement le lancement d’un partenariat ayant pour but que tous les articles signés par des auteurs du CERN publiés dans des revues de l’APS le soient en libre accès. L'accord porte sur les articles publiés dans Physical Review Letters, Physical Review D, et Physical Review C en 2015 et 2016. Tous les résultats de physique du CERN – physique théorique comme physique expérimentale, expériences auprès de l’accélérateur LHC ou autres expériences – seront concernés par ce partenariat.

« Le CERN soutient depuis longtemps les publications de l’APS, et s’est résolument engagé en faveur du libre accès. Cette collaboration constitue un pas très important dans la direction du libre accès au niveau mondial pour une discipline qui est par nature mondiale », a déclaré Rolf Heuer, directeur général du CERN.

Même si l’APS ne participe pas au cycle actuel de SCOAP3, l’initiative mondiale de publication en libre accès dans le domaine de la physique, coordonnée par le CERN, cet accord traduit l’engagement des deux partenaires sur la voie de la publication en libre accès.  

« Il était important de poursuivre nos discussions avec le CERN, tout en gardant à l’esprit la stabilité financière du programme de publication de l‘APS, a déclaré Malcolm Beasley, président de l’APS depuis 2014. C’est une solution adaptée qui est bénéfique pour la physique. »

Grâce à ce partenariat, les articles seront accessibles gratuitement à tous. Les auteurs conserveront leurs droits de propriété intellectuelle et des licences de type permissif (Creative Commons CC-BY) permettront de réutiliser les informations (par exemple dans des ouvrages, des articles de revue de la littérature, des travaux de congrès et du matériel didactique) et de les intégrer à des applications indexant des données et du texte.

Le CERN et l’APS coopèrent depuis longtemps pour produire une publication en libre accès innovante, Physical Review Special Topics Accelerator and Beams, qui publie des articles sur des sujets touchant à l’innovation technique au CERN et ailleurs. L’APS et le CERN sont déterminés à continuer à réfléchir ensemble à de nouveaux moyens de collaborer en vue d'assurer une diffusion maximale des résultats de physique au moyen d'initiatives de libre accès.

La Société américaine de physique est une organisation associative à but non lucratif, œuvrant à faire progresser et à diffuser les connaissances dans le domaine de la physique au moyen de revues scientifiques de grande qualité, de conférences, et d’activités dans le domaine de l’éducation, de la communication grand public, de la sensibilisation et des échanges internationaux. L’APS compte quelque 50 000 membres, qui peuvent être des physiciens travaillant dans des universités, dans des laboratoires publics et dans l’industrie aux États-Unis et dans le monde. Les bureaux de l’APS se situent à College Park, MD, où se trouve le siège, ainsi qu'à Ridge, NY et Washington, DC.

Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il se consacre à la physique fondamentale, en s’efforçant de comprendre de quoi l’Univers est fait et comment il fonctionne. Créé en 1954 et comptant, au 1er janvier 2014, 21 États membres, le CERN est un remarquable exemple de collaboration internationale. D’autres États de différentes régions du monde contribuent également à l’Organisation et participent à ses programmes de recherche. Le CERN gère le partenariat mondial SCOAP3, regroupant plus de 2 000 bibliothèques, organismes de recherche et organismes de financement sur plus de 36 pays, dans le cadre duquel 10 revues spécialisées dans la physique des hautes énergies sont passées au libre accès. Les installations de recherche du CERN s'étendent de part et d'autre de la frontière franco-suisse, près de Genève. Son installation-phare, le Grand collisionneur de hadrons (LHC), est située dans un tunnel de 27 kilomètres de circonférence creusé dans la plaine séparant le lac Léman du Jura.

 

Footnote(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. La Serbie est État membre associé en phase préalable à l’adhésion. Les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, l’Inde, le Japon, la Turquie, la Commission européenne et l’UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here