Le Royaume-Uni au CERN

Genève, le 22 novembre 1994. Trente-deux entreprises de haute technologie du Royaume-Uni présentent leurs produits à cette nouvelle exposition industrielle au CERN1, qui a lieu du 22 au 25 novembre 1994. L’exposition permet à des entreprises du Royaume-Uni de présenter leurs produits dans des domaines qui sont importants pour les scientifiques, ingénieurs et techniciens travaillant au CERN, ainsi que pour les scientifiques des États non-membres qui prennent part aux projets de recherche au CERN. La gamme de produits proposés est très diversifiée : petits composants mécaniques à usinage de précision, composants mécaniques lourds, capteurs électroniques, instrumentation électrique et mécanique, cryogénie, systèmes de vide poussé et divers autres systèmes et instruments scientifiques. Il y aura également des conférences sur ces sujets.

L’ouverture de l’exposition coïncide avec une visite de la Mission industrielle du Royaume-Uni au CERN et de M. David Beattie, ambassadeur du Royaume-Uni en Suisse. L’exposition est organisée par la Federation of British Electrotechnical and Allied Manufacturers' Associations, en coopération avec le Département du Commerce et de l’Industrie du Royaume-Uni et le Consulat général du Royaume Uni à Genève.

Le CERN est l’un des centres les plus prestigieux de la recherche fondamentale dans le monde ; c’est là que des pays européens ont rassemblé leurs scientifiques pour construire des machines uniques en leur genre, spécialement conçues pour la recherche en physique des particules élémentaires. Les besoins technologiques complexes du CERN servent de catalyseur pour stimuler le progrès industriel en Europe. Les fournisseurs bénéficient de la réputation de l’Organisation, en raison des critères très exigeants qu’elle impose. Le CERN est ainsi un point de référence pour les produits de haute technologie, en Europe mais aussi plus largement dans le monde.

Le CERN est maintenant en train de préparer un nouveau projet, le Grand collisionneur de hadrons (LHC) ; il s’agit d’un collisionneur de particules qui fera entrer en collision des protons afin de produire les mêmes conditions d'énergie que celles qui existaient une fraction de seconde seulement après la naissance de l'Univers, au moment du Big Bang. Les préparatifs du LHC mobilisent déjà beaucoup d'efforts de la communauté scientifique, et le CERN fera appel à la technologie la plus complexe pour construire cette machine, ce qui donnera à l’industrie européenne une nouvelle occasion de déployer tout son potentiel. L’exposition permettra à l’industrie du Royaume-Uni de montrer qu’elle est prête à contribuer à ce projet important, afin que les scientifiques européens continuent à jouer un rôle majeur dans la recherche sur la structure de la matière.

Footnote(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, la Turquie, la Yougoslavie (statut suspendu après l’embargo de l’ONU en juin 1992), la Commission européenne et l’UNESCO ont le statut d’observateur.

You are here