La Lituanie devient État membre associé du CERN

La Directrice générale du CERN, Fabiola Gianotti, et le ministre des Affaires étrangères de la République de Lituanie, Linas Linkevičius, ont signé, en présence de la Présidente de la République de Lituanie, Dalia Grybauskaitė, un accord octroyant à la Lituanie le statut d’État membre associé du CERN. (Photo © Official Office of the President of the Republic of Lithuania - photo de Robertas Dačkus)

 

Vilnius, le 27 juin 2017. Aujourd'hui, à Vilnius, en Lituanie, la Directrice générale du CERN1, Fabiola Gianotti, et le ministre des Affaires étrangères de la République de Lituanie, Linas Linkevičius, ont signé, en présence de la Présidente de la République de Lituanie, Dalia Grybauskaitė, un accord octroyant à la Lituanie le statut d’État membre associé du CERN. L'accord entrera en vigueur une fois que le gouvernement de la Lituanie l'aura approuvé définitivement.

« Signer un accord avec le CERN, c'est voir reconnus la science et les talents lituaniens, de même que de nos efforts communs pour soutenir la recherche, l'innovation et les pôles d'excellence de la région de la Baltique. Nous sommes fiers de devenir un État membre associé du CERN. Cette coopération est un moteur pour la croissance économique ; elle offre aux chercheurs de nouvelles perspectives de recherche à l'échelle mondiale et ouvre de nouveaux horizons à la jeunesse », a déclaré la Présidente de la République de Lituanie, Dalia Grybauskaitė.

 « Ces dix dernières années, la participation des scientifiques lituaniens aux activités du CERN n'a cessé de croître ; le statut d'État membre associé va désormais servir de catalyseur, afin de renforcer encore la recherche fondamentale et la recherche en physique des particules dans le pays », a déclaré Fabiola Gianotti. « Nous accueillons chaleureusement la Lituanie au sein de la famille du CERN, et nous nous réjouissons de pouvoir intensifier nos partenariats en matière de sciences, de développement technologique, d'éducation et de formation. »

Les relations entre la Lituanie et le CERN remontent à 2004, année de signature d’un accord de coopération international entre l'Organisation et le gouvernement de la République de Lituanie. Cet accord établissait les priorités concernant la poursuite du développement de la coopération scientifique et technique entre le CERN et la Lituanie en physique des hautes énergies. Un protocole à cet accord a été signé un an plus tard, en 2005, ouvrant la voie à la future participation des universités et des instituts scientifiques de Lituanie aux expériences de physique des particules de haute énergie au CERN.

La Lituanie contribue à l'expérience CMS depuis 2007, lorsqu'a été signé un mémorandum d'accord (MoU) marquant le début de la participation des scientifiques lituaniens à cette collaboration. Elle a en outre joué un rôle majeur dans le développement de bases de données au CERN pour l'exploration des données de CMS et l'analyse de leur qualité. En 2005, la Lituanie a activement soutenu le projet BalticGrid.

En plus de sa participation à l'expérience CMS, la Lituanie est membre de deux collaborations dont le but est le développement technologique des détecteurs en vue des ambitieux projets d’amélioration nécessaires au LHC à haute luminosité.

Depuis 2004, le CERN et la Lituanie collaborent avec succès dans le cadre de nombreuses activités en matière d'éducation visant à renforcer la communauté lituanienne de physique des particules. La Lituanie prend part au programme des étudiants d’été de l’Organisation, et 53 professeurs lituaniens ont déjà participé au programme destiné aux enseignants du secondaire.

Le statut d’État membre associé permettra à la Lituanie de participer aux réunions du Conseil du CERN et de ses comités (Comité des finances et Comité des directives scientifiques). Les ressortissants lituaniens pourront également devenir membres du personnel du CERN au bénéfice de contrats de durée limitée. Enfin, les entreprises lituaniennes pourront répondre aux appels d'offres du CERN, ce qui ouvrira la voie à une collaboration industrielle dans le domaine des technologies de pointe.

Footnote(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est l’un des plus éminents laboratoires de recherche en physique des particules du monde. Située de part et d’autre de la frontière franco-suisse, l’Organisation a son siège à Genève. Ses États membres sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse. Chypre et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. L’Inde, le Pakistan, la Turquie et l'Ukraine sont États membres associés. Les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, le Japon, le JINR, l’UNESCO et l’Union européenne ont actuellement le statut d’observateur.

You are here